Widows Son France

LES WIDOWS SONS…

Notre but premier est d’aider !

Dans le monde.

En 1998 aux USA une poignée de Francs-Maçons bikers dont Carl DAVENPORT, décidèrent de partager leur philosophie et leur amour commun de la moto.

Comme beaucoup de motards qui se regroupent, Frangins ou pas, l’esprit d’équipe et l’entraide est au programme…

Apporter du secours et de l’aide à la Veuve et à l’Orphelin est la mission du Franc-Maçon. Quoi de plus naturel donc que de s’engager dans cette voie et de trouver le nom naturel qui va avec: « WIDOWS SONS » (Les fils de la Veuve).

Allez visiter leur site.

En Europe.

La belle aventure des WIDOWS SONS France à permis de croiser et de connaitre nos Frères des pays voisins, des pays scandinaves, pays de l’Est mais aussi tous les pays Anglo-Saxons.

La Belgique reste notre plus beau bébé, l’Italie à suivi et la Suisse va naitre en 2019 !

D’autres pays sont nés sans notre aide, ils sont nos Frères de la même manière.

Le site Européen est là pour tous, visitez le.

En France.

Nous avons reçu la Patente en Mars 2010 des mains des Widows Sons Anglais à l’époque. Notre Frère Philippe M:. à beaucoup œuvré pour la mise en place du PATHMOS EAGLE GRAND CHAPTER et des premiers Chapters  Français. Ce travail à été compliqué et à donné lieux a des moments de découragement mais aujourd’hui le chemin est bien balisé et le nombre d’actions annuelle le montre bien.

Nous ne sommes pas un MC mais une Fédération de Chapters et bien sur nous avons des réseaux… de BÉNÉVOLES ou auprès de qui nous nous posons aussi en BÉNÉVOLES pour des actions caritatives… Rouler, Aider, Balayer, Faire la vaisselle, Ranger après la fête sous le regard plein de gratitude de ceux à qui nous avons fait plaisir ! (Tonton)

La Franc-Maçonnerie.

Tout existe sur la Franc-Maçonnerie mais seuls les Francs-Maçons répondrons a vos questions.

La Franc-Maçonnerie n’est pas une secte secrète emplie de voyous et œuvrant à des fins maléfique. Ce n’est qu’une association Initiatique,  une des dernière, qui demande à ses membres de « travailler » sur eux même afin de s’améliorer et de tenter d’améliorer la cité dans laquelle ils vivent… vaste programme !

Je vous offre ici un texte superbe de R. KIPLING, l’auteur de « SI » (tu sera un homme mon fils…) que je vous engage à rechercher sur YouTube (Si+Bernard Lavillier).  Auteur aussi du « LIVRE DE LA JUNGLE »... qui a fait rêver les enfants, et que nous regardons avec un autre œil…

Le Testament de l’Initié,

Je ne suis qu’un homme parmi les hommes, mais j’ai répondu sous le bandeau et j’ai gravi les trois marches. J’ai vu l’étoile flamboyante, j’ai fait le signe. Je suis un maillon de la chaîne ! La chaîne est longue.

Elle remonte jusqu’au siécle d’Hiram, et peut-être plus loin encore. On trouve notre signe sur les pierres dans les déserts de sable sous le soleil pur de l’orient, dans ces plaines où s’élevaient les temples colossaux, poèmes purs de la puissance et de la gloire.

On trouve notre signe sur les papyrus que l’âge a teinté d’ocre, sur les feuille où le calame a tracé les phrases les plus belles qu’un être ait pu lire. On trouve notre signe sur les hautes cathédrales aux sommets sublimes aérés par les vents des siècles. On trouve nos signes jusque sur les conquêtes de l’esprit qui font l’humanité meilleure, sur la partition de Mozart, sur la page de Goethe, le livre de Condorcet et les notes d’Aragon.

Et pourtant, je ne suis qu’un homme parmi les hommes, un homme sas orgeuil heureux de servir à sa place, à son rang, je ne suis qu’un maillon de la chaîne, mais je me relie à l’Univers dans l’espace et dans le temps. Je ne vis qu’u instant, mais je rejoins l’Éternel.

Ma foi ne saurait faire couler le sang, je ne hais point, je ne sais point haïr. Je pardonne au méchant parce qu’il est aveugle, parce qu’il porte encore le bandeau, mais je veux l’empêcher de mal faire, de détruire et de salir.

A ma place, debout et à l’ordre, j’ai travaillé de mon mieux. Dans toutes les heures de la vie, mon cœur est demeuré fidèle. Je me suis dépouillé des métaux, j’ai combattu jusqu’à la limite de mes forces le fanatisme et la misère, la sottise et le mensonge.

Je ne crains rien, pas même ce sommeil que l’on appelle la mort. J’espère supporter la souffrance avec l’aide des miens, je saurai subir ce qui doit être subit parce que c’est la loi commune. J’aurai dégrossi la pierre, accompli ma tâche en bon ouvrier par l’Équerre et le Compas.

Quand je partirai, formez la chaîne. Rien ne sera perdu de ce qui fut donné. Je resterai toujours parmi vous car je vous laisserai le meilleur de moi-même, Ô fils de la lumière, mes Frères.

R. KIPLING

Ce texte merveilleux est un résumé de ce que nous vivons ou devons vivre comme Francs-Maçons initiés et si la curiosité vous titille, venez bavarder avec un ou une Widows Sons. Nous sommes heureux de partager et de répondre aux questions, puis pourquoi pas vous aider dans une démarche personnelle.